Grandir ensemble dans la foi - balises pour une catéchèse renouvelée

Auteur  
# Mer 01 Avr 2015 à 14:44 Alain
Comme cela se vit et se met en place déjà dans d'autres diocèse, voici quelques pistes pour revisiter notre façon d'être chrétien.

Je sais que certaines choses se vivent un peu dans ce sens et je souhaiterais (re)lancer la réflexion en Unité en vue d'une réalisation... bien sûr.

Petit extrait :
"La catéchèse, c’est à la fois l’initiation et la formation permanente des chrétiens : une manière de découvrir et d'approfondir sa foi, de s'engager au service des frères et d’entrer toujours plus, quel que soit l’âge, dans la foi et ses richesses.

Depuis novembre 2013, les différentes paroisses catholiques de Bruxelles, regroupées en Unités pastorales (UP), sont entrées dans un processus de renouvellement du modèle catéchétique ; un chantier effectivement proposé à l’ensemble de l’Eglise de Bruxelles à partir de Pâques 2015.
La catéchèse telle qu’on la proposait jusqu’ici, évolue, pour mieux rencontrer les attentes du terrain. Ce nouveau projet répond à la nécessité pour l’Eglise de s’adapter à notre contexte pastoral multiculturel et pluri-religieux. "


');return false;" rel="nofollow" title="Link">http://www.catho-bruxelles.be/IMG/pdf/lettre_pastorale_nouvelle_kt_a4.final2.pdf');return false;" rel="nofollow" title="Link">
- Téléchargez la lettre pastorale de Mgr Kockerols [url]http://www.catho-bruxelles.be/IMG/pdf/lettre_pastorale_nouvelle_kt_a4.final2.pdf

- Téléchargez le dossier de pressehttp://www.catho-bruxelles.be/IMG/pdf/dossier_de_presse_renouvellement_catechese_01032015-2.pdf
- Découvrez la vidéo de campagne et les vidéos de nos quatre témoins http://www.catho-bruxelles.be/La-catechese-a-Bruxelles-aujourd

- Rendez-vous sur www.grandirdanslafoi.be
# Mar 07 Avr 2015 à 22:17 François G
La catéchèse, quel beau programme !!! Or, que constatons-nous, c'est un échec, nous sommes toujours moins nombreux. L'église est un saint dans le désert. Il y a d'ailleurs un chant qui m'a frappé pendant le carême :
Seigneur, avec toi, nous irons au désert,
poussés, comme toi, par l'Esprit.
Et nous mangerons la parole de Dieu,
et nous choisirons notre Dieu.
Et nous fêterons notre Pâque au désert :
nous vivrons le désert avec toi !


Eh bien, nous y sommes au désert. Donc, nous ne pourrons construire une catéchèse que si nous abandonnons les recettes anciennes mais en nous laissant inspirer par une nouvelle radicalité, celle de Jésus accueillant les publicains, chassant les marchands du temple ou traitant les scribes de "sépulcres blanchis".
# Mar 07 Avr 2015 à 22:27 Alain
Osons... osons...osons..
Soyons ouverts à toute nouveauté, laissons nous bousculer...
avec Christ-Amour en point de mire, on ne se trompe jamais...

merci pardon MERCI pour ces paroles
# Mer 08 Avr 2015 à 17:10 Piront Louis
Je crois qu'on fait de gros efforts pour renouveler la catéchèse, mais le public diminue : c'est bien cela qui pose question...
" ... Il vous retrouvera en Galilée !" Il faut se retrouver aux "périphéries", là où les différentes cultures se rencontrent, là où nos valeurs évangéliques et nos façons de les vivre sont confrontées aux autres cultures. Nous devons être présents là où les hommes organisent, vivent, souffrent, se réjouissent.
"Je suis avec vous, tous les jours !!!!" C'est à nous à continuer à vivre cette parole, à vivre cette présence aux périphéries.
# Mer 08 Avr 2015 à 21:02 Rose
Un souvenir me revient quand je lis vos interventions sur la catéchèse. Je ne me souviens pas de ce qui s'est dit ou fait lors de mon "catéchisme". Je me souviens des modalités, je me souviens des lieux, de l'horaire, du prêtre bien sûr (à l'époque c'était Monsieur le curé qui le faisait) mais je ne me souviens pas du contenu. Alors peut-être que c'est parce que je l'ai intégré et c'est normal.
Par contre je me souviens très bien que ma grand-mère et ma mère nous disaient de prier souvent. Nènène nous disait de prier la Sainte Vierge et maman nous disait de prier "le petit Jésus" . Aucune des deux ne nous a dit comment il fallait prier, elles nous disaient de le faire c'est tout. Et ma sœur et moi nous l'avons fait, comment je ne sais pas mais on le faisait. Et c'est bizarre mais on ne s'est pas posé non plus la question du « comment », on l'a fait c'est tout. Et c’est devenu une façon de vivre et de penser. Maman nous faisait toujours un signe de croix sur le front avant de dormir. Mon grand-père ne sortait jamais de sa chambre sans se signer ; il y avait à côté de la porte un bénitier, vide, mais ce signe de croix il l’a toujours fait. Ça peut paraitre simpliste mais je crois c’est grâce à ce quotidien où on faisait une place à Dieu que nous avons pu (et que nous le pouvons toujours) le découvrir. Nous allions à la messe aussi, même si à un certain âge se lever le dimanche matin pour l’office de 9h c’était un peu plus difficile. Maman disait « vous avez su sortir vous saurez aller prier » et ça ne faisait pas un pli. Même si parfois on ne comprenait pas bien ce qui se disait ou se faisait lors de la célébration.
Alors bien sûr les choses ont changé me direz-vous mais nous avons d’autres moyens actuellement pour que Dieu fasse partie du quotidien des enfants ou des jeunes. Ainsi par exemple pendant tout le temps de la catéchèse (ou du catéchisme) pourrait-on envoyer chaque matin, ou chaque soir, par mail, par sms ou par d’autres moyens une parole, une image, une pensée, une petite prière, une question … pour que chaque jour et petit à petit cette présence de Dieu prenne corps dans leur vie. Idée.
# Sam 06 Juin 2015 à 20:43 Laurent Capart
Quand j'étais enfant quand Maman venait m'embrasser au lit le soir, elle m'invitait à prier pour telle et telle personne et puis aussi pour "tous ceux que j'aime". Plus tard, j'ai compris que Jésus m'invitait encore à élargir le cercle en priant pour mes ennemis. Quoi qu'il en soit, c'est un beau cadeau que Maman m'a fait et je souhaite à beaucoup de recevoir des cadeaux semblables.
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau