Medaillon ste walburge sonuweMedaillon ste marguerite sonuweMedaillon ste julienne sonuweMedaillon st martin e brunnerMedaillon ste croix e brunnerMedaillon st servais sonuweMedaillon xhovemont

 

Diocese transparentUnité Pastorale Saint-Martin Liège

Ste-Julienne Ste-Walburge St-Servais Ste-Marguerite St-Martin Ste-Croix

24ème Dimanche ordinaire Année A

MisericordePREMIERE LECTURE

 « Pardonne à ton prochain le tort qu’il t’a fait ; alors, à ta prière, tes péchés seront remis » (Si 27, 30 – 28, 7)

 DEUXIEME LECTURE

 « Si nous vivons, si nous mourons, c’est pour le Seigneur » (Rm 14, 7-9)

 ÉVANGILE

 « Je ne te dis pas de pardonner jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois » (Mt 18, 21-35)*

Cliquez sur "lire la suite"

Méditation

Jusqu'où peut aller le Pardon ?

A première vue, la règle fondamentale du pardon paraît simple : il faut toujours pardonner, il faut tout pardonner, il n’y a pas de limite au pardon. C’est la réponse de Jésus à la question de Pierre. Mais au travers d’un « fait divers », il va en expliquer le pourquoi et nous conduire à ce qui est son attitude fondamentale de Sauveur à l’égard de chacun d’entre nous.

Comme nous, Pierre désire savoir jusqu’où l’on peut aller raisonnablement dans le pardon pour être digne d’un vrai comportement de disciple de Jésus. Comme nous, Pierre demande le montant de la créance qu’il peut accorder au débiteur qui a accumulé une dette en l’offensant.

Jésus va inverser les rôles. Avant de se considérer comme créancier, le disciple doit d’abord se considérer comme le débiteur redevable d’une dette inimaginable, vis-à-vis de Dieu. Dieu ne cesse jamais d’être pardon parce qu’il n’est que tendresse et amour. « Il nous couronne d’amour et de tendresse », chantons-nous dans le psaume de ce dimanche.

Ainsi pardonné, le débiteur retrouve la liberté et la vie.

méditation 2020