Un drap blanc noué, dans les églises ce week-end, dans le cadre de la journée du refus de la misère

2657946024 1Ce dimanche 12 octobre, en lien avec le Réseau belge de Lutte contre la Pauvreté, les communautés chrétiennes s'associeront à la journée mondiale du refus de la misère d’une façon simple: en arborant un drap blanc noué.

« Un drap blanc avec un grand nœud, pour nous rappeler la pauvreté que connaissent tant de familles en Belgique et ailleurs... Non à cette pauvreté chez nous ! Ce cri doit être d'autant plus ferme que la pauvreté est parfois, voire souvent, le résultat de décisions politiques et de structures qui favorisent l'inégalité et l'exclusion sociales. Oui à une politique qui donne corps à la solidarité ! Une solidarité qui doit prendre des mesures qui garantiront la répartition équitable des biens, et rendront possible l'épanouissement intégral de tous. Et aussi dans notre comportement quotidien : oui à une vie sobre et solidaire ! Simplicité et Solidarité. En ce 17 octobre, Journée mondiale de Lutte contre la Pauvreté, chacun à notre niveau, manifestons notre engagement évangélique pour un monde plus juste, plus humain. Laissons-nous nous interpeller, soyons vigilants et mobilisons-nous ». + Aloys Jousten Evêque référendaire Vivre Ensemble

Le 17 octobre 1987, à l’appel du Père Joseph Wresinski, 100 000 défenseurs des Droits humains se sont rassemblés sur le Parvis du Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l’ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l’humanité à s’unir pour faire respecter les Droits humains. Une Dalle, proclamant ce message, a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des Droits de l’Homme et des Libertés, là où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les 100 000 personnes présentes étaient des citoyens de toutes origines, de tous milieux et de toutes croyances. Certains représentaient de hautes autorités publiques, internationales, nationales ou locales. D’autres étaient des personnes et des familles vivant elles-mêmes dans la grande pauvreté et y résistant quotidiennement.

Depuis cette date, le 17 octobre de chaque année, les plus pauvres et tous ceux qui refusent la misère et l’exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées : ainsi est née la Journée Mondiale du Refus de la Misère.