Nous sommes touchés par les événements de l'actualité

Mur pour la paix parisL'actualité dramatique de ce week-end ne nous laisse pas indifférents. Au cours des célébrations de dimanche, nous avons prié - tout comme dans différentes Cathédrales de France - la prière de saint François d’Assise, en union avec les victimes et leur familles. Chacun(e) peut le faire personnellement, avec d'autant plus d'urgence que nous pouvons être habités de sentiments très contraires. 

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, 
Là où est la haine, que je mette l’amour. 

Là où est l’offense, que je mette le pardon. 
Là où est la discorde, que je mette l’union. 
Là où est l’erreur, que je mette la vérité. 
Là où est le doute, que je mette la foi. 
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. 
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. 
Là où est la tristesse, que je mette la joie. 

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à 
être consolé qu’à consoler, 
à être compris qu’à comprendre, 
à être aimé qu’à aimer. 

Car c’est en se donnant qu’on reçoit, 
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, 
c’est en pardonnant qu’on est pardonné, 
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »