Archives

Des nouvelles de notre matinée pour tous ce dimanche 2 juin

Matcom juin 2019 3eCe dimanche 2 juin avait lieu notre troisième matinée pour tous de l'année.

En ce we de l'Ascension prolongé pour certains et malgré le soleil super présent qui aurait pu donner envie à certains d'aller se promener ... nous nous sommes retrouvés une bonne centaine (adultes et enfants) pour vivre une matinée qui d'après beaucoup à été porteuse de bien de choses.

Prendre le temps de se rencontrer soi-même à travers des ateliers au choix ... atelier de pleine conscience, atelier de silence, atelier Miroir, atelier nature ou atelier conte ... Chacun a pu aller là où ça l'attirait et là où il pensait qu'il pourrait prendre le temps de se rencontrer.

Pendant ce temps les enfants se préparant à la première communion se sont retrouvés en équipe pour décorer avec les différents symboles du baptême l'écharpe qu'ils mettront le dimanche 23 juin, jour où 4 d'entre eux seront baptisés. Les autres enfants sont partis dans la nature, bien présente dans notre ville et ont eux aussi essayer de se rencontrer avec eux-même, d'aller là au fond d'eux-mêmes, là où ils n'ont pas souvent l'occasion d'aller et puis ils ont réalisé quelque chose en terre glaise qui les représentait.

Tous nous nous sommes retrouvés à 11H30 pour célébrer l'eucharistie. nous avons terminé cette matinée dans une ambiance très joyeuse autour d'un verre. Une matinée ensoleillée extérieureurement mais aussi ensoleillée entre nous et en chacun de nous.

Merci à toutes les personnes qui se sont investies dans la réalisation de cette matinée et merci à vous tous qui êtes venus.

 

 

 

 

 

A méditer ... conte raconté à la matinée pour tous

LegendeConte raconté dans l'atelier "conte" lors de notre matinée pour tous

La légende du MORIN KHOOR

Il y a de cela très longtemps, dans la vaste pays de steppes et de plaines, qu’on appelle la Mongolie et où les hommes, nomades, rassemblent à cheval leurs troupeaux de moutons et vivent dans des yourtes , sous un rude climat, le jeune Sehke hérita de son père une jument magnifique.

Le père de Sekhe était un dresseur de chevaux très renommé et il allait de tribu en tribu exercer ses talents. C’est ainsi qu’il avait pris la fièvre et qu’aucune décoction de plantes n’avait pu le guérir. Il laissait au monde une veuve et un jeune garçon de quinze ans auquel, sur son lit de mort, il légua sa plus belle jument, Akha, sa fierté.

Sekhe grandit en admirant le courage de sa mère. Elle entretenait la yourte à la perfection, toujours de bonne humeur, la veuve chantonnait du matin au soir :

  • Heureusement, la jument Akha rendait la vie de Sekhe beaucoup plus agréable. La contempler était un ravissement, la chevaucher dans la steppe où le vent hurlait à ses oreilles était son passe-temps favori.
  • Pourquoi pars-tu si loin avec ce cheval ?

S’inquiétait la m ère, en ravivant le fourneau.

Comme tous les fils, Sekhe préférait hausser les répondre que répondre à sa mère...Comment aurait-elle pu comprendre que sur le dos de sa splendide jument, il entendait la mélodie du vent dans la plaine et que ce concert pour lui seul le mettait en joie ?

Hélas l’exception peut susciter l’envie...Cette jument racée, à la foulée puissante et légère, à la robe lustrée et aux grands yeux noirs frangés de cils immenses faisait l’admiration de toute la tribu mais rendait surtout malade de convoitise Gilko, l’héritier du chef du clan.

Gilko avait bien essayé de racheter sa jument à Sekho :

  • c’est une jument royale, elle est pour un futur chef ! Je t’en donnerai 10 brebis et deux ânes, tu fais une excellente affaire et la vie de ta mère s’améliorera...

Sekho ne pouvait se résoudre à lui céder la jument et il refusa, sous prétexte que l’âme de son père, qui la lui avait offerte, ne supportait pas pareille offense...

Alors le mal entra dans le cœur de Gilko :  «  ah je ne peux pas avoir ce cheval de seigneur ? Alors Sekho ne l’aura pas non plus ! » Se dit-il. Et il empoisonna l’eau de sa gourde en peau avant de la vider dans l’écuelle de Akta , un jour que tous les hommes étaient occupés à démonter les yourtes ...

Sekho ne comprit pas pourquoi son vaillant cheval refusait de s’alimenter, fut pris de convulsions puis tomba sur le flanc pour ne plus jamais se relever.

POUR LIRE LA SUITE DE CE CONTE, CLIQUER CI DESSOUS SUR "lire la suite"

 

Lire la suite

A méditer ... texte de l'atelier MIROIR de la matinée pour tous

MiroirTexte que l'on pouvait découvrir à l'atelier miroir ce dimanche 2 juin

Un homme imbu de lui-même fait couvrir de miroirs les murs et le plafond de sa chambre. Aimant s'y enfermer pour contempler son image, il en ressort chaque fois plein d'assurance, prêt à affronter le monde. Un matin, il quitte la pièce en oubliant de refermer la porte. Son chien y entre. Voyant d'autres chiens, il les reniffle, grogne, menace; comme les reflets le menacent aussi, il se rue sur eux en aboyant furieusement.

Combat violent : les batailles contre soi-même sont les plus terribles!

Le chien meurt dépuisement.

Un sage passe par là tandis que le maître du chien, attristé, fait condamner la porte de sa chambre.

"-Laissez ouverte cette pièce, lui dit-il. Elle a beaucoup à vous apprendre.

Que voulez-vous dire?

Le monde est aussi neutre que ces miroirs. Selon que nous nommes admiratifs ou peureux, il nous renvoie ce que nous lui donnons. Soyez heureux, le monde l'est. Soyeux anxieux, il l'est aussi. Nous y combattons continuellement nos reflets et nous mourons dans la lutte contre nous-mêmes.

Ecoutez ceci : dans chaque être et dans chaque instant, heureux ou douloureux, facile ou difficile, nous ne voyons jamais que notre seule image". (l'âme du monde de F. Lenoir)

Souvenirs des professions de foi du 26 mai ....

Dscf3858C'est ce dimanche 26 mai dans une basilique très bien remplie que 13 jeunes de notre unité pastorale ont fait leur profession de foi.

C'est avec leurs mots qu'ils ont ont lu leur credo qu'ils avaient écrit lors de la retraite le mois dernier. Des paroles profondes qui venaient du fond de leur coeur.

A chacune et chacun nous leur souhaitons bonne route sur le chemin de la foi.

Continuons à les porter dans notre prière ...Ils sont  ...l'Eglise de demain.

 Un grand merci à l'assemblée pour sa participation recueillie lors de cette célébration et un grand merci à la chorale. Merci aussi à tous ceux qui d'une manière ou l'autre ont fait un bout de chemin avec eux.                                                   

Dscf3889Dscf3897 Dscf3884

Dscf3971Dscf4005Dscf4068

Dscf4060Dscf4069
Dscf4018Dscf4106

 

 

 

Par Monts et par vaux du mois de mai

Par monts et par vauxLe journal "Par monts et par vaux" du mois de mai est en ligne!

Par Monts et par vaux, le journal de notre unité pastorale dans lequel nous pouvons y trouver toutes les informations utiles concernant notre UP, y trouver l'éditorial du curé, les différentes activités, des témoignages, une méditation, une prière .... mais aussi des activités qui se font au niveau de notre diocèse.

Ne manquez pas de le lire et de le garder tout au long du mois afin de ne rien manquer.

Vous le trouverez en ligne en cliquant sur Par monts et par vaux mai 2019par-monts-et-par-vaux-mai-2019.pdf (1.77 Mo)

Bonne lecture et au plaisir de vous retrouver lors de nos activités.

 

Des nouvelles de la retraite de profession de foi


P1110369Le week-end dernier, 13 jeunes ont vécu leur retraite de profession de foi... la dernière grande étape avant le 26 mai où ils personnaliseront la foi que leurs parents, parrains et marraines ont professé en leur nom, le jour de leur baptême.

Chacune et chacun revient enchanté de cette retraite. Le temps n'était pas le meilleur car grosse pluie et soleil  se succédaient ...  mais grâce à une application  smatphone(!) nous avons modifié notre programme afin que les enfants puissent durant les temps de détente profiter du soleil, de la beauté du cadre et du bon air de la campagne.

13 enfants qui sont entrés directement dans la retraite et qui ont vécu des moments intenses de prière. Le P1110242 2témoignage de soeur Charlotte les a interpellé. Ils ont approfondi les différents symboles du baptême, ils ont pu expérimenté le sacrement de réconciliation. Ils ont écrit chacune et chacun avec leur coeur et avec leurs mots  leur texte de profession de foi. En voici quelques extraits : "Ma foi en Dieu illumine mon chemin et ma vie", "Dieu est mon confident, il sait garder ce que je lui dis et il est là pour moi quand je ne vais pas bien", "Dieu m'écoute quand je lui parle, il me protège, il est en moi", "Je peux tout lui dire, il m'écoute sans me critiquer", "Il me dit ce qu'il est bon de faire, il a confiance en moi, il m'apprend à mieux me contrôler et à vivre mieux en communauté", Il m'aide à trouver chez les autres les qualités plutôt que les défauts, il est une source d'inspiration par ses actes", "Au fond de moi-même je sens qu'il m'aide à surmonter les épreuves",  ...

P1110281Nous avons pu chanter et déjà répéter les chants qui seront repris lors de la profession de foi le 26 mai.

Le programme de la retraite était riche, varié, chargé et que de moments profonds vécus!

Les parents ne sont pas restés extérieurs à la démarche: lors de la dernière matinée pour tous ils avaient commencé à rédiger une lettre personnelle, adressée à leur enfant. Cette lettre fut remise et lue avec beaucoup d'émotions par les jeunes le premier soir de la retraite. Les parents sont encore intervenus en fin de retraite, le dimanche après-midi. D'abord un temps de partage: "qui est Jésus pour moi?" Chacun pouvait s'exprimer librement, sans qu'il y ait de bonnes ou de moins bonnes réponses. Puis les parents ont préparé leurs propres interventions pour la célébration qui suivait: nappe d'autel, louanges et bénédiction finale. 

Beaucoup de graines ont été semées dans le coeur de chacun ce we ... un jour elles germeront.

P1110296P1110363

P1110278P1110349

 

 

Une médaille d'or pour Benoît Defourny, membre de notre UP et membre de la chorale

Benoît Defourny est revenu des Special Olympics avec une médaille d’or

Ben aux jo 1En mars dernier, ont eu lieu à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis) les « Special Olympics » mondiaux. Ces Jeux Olympiques, reconnus et souvent portés par les Comités Olympiques nationaux, ont rassemblé plus de 7000 athlètes de 110 pays et la Belgique y était bien représentée dans différents sports. En basket-ball, une sélection belge avait été formée avec 7 joueurs flamands et 3 wallons (dont Benoît Defourny) qui se sont entraînés ensemble pendant un an.

Après une cérémonie d’ouverture digne des Jeux « classiques », le tournoi de basket a vu l’équipe belge remporter la plupart de ses matchs contre le Kenya, Singapour, le Burkina Faso, la Finlande et le Mali. Elle s’est ainsi retrouvée en finale contre la Serbie et a réussi à arracher des prolongations finalement victorieuses, pour recevoir … la médaille d’or. 54435514 838109846530963 1255757714756206592 n 1

Journées magiques pour les joueurs, leurs parents et amis !

Toutes les félicitations de l'unité pastorale à Benoît pour cet exploit. Bonne continuation.

 

 

 

 

 

Par Monts et par vaux du mois d'avril

Par monts et par vauxLe journal "Par monts et par vaux" du mois d'avril est en ligne!

Par Monts et par vaux, le journal de notre unité pastorale dans lequel nous pouvons y trouver toutes les informations utiles concernant notre UP, y trouver l'éditorial du curé, les différentes activités, des témoignages, une méditation, une prière .... mais aussi des activités qui se font au niveau de notre diocèse.

Ne manquez pas de le lire et de le garder tout au long du mois afin de ne rien manquer.

Vous le trouverez en ligne en cliquant sur Par monts et par vaux avril 2019par-monts-et-par-vaux-avril-2019.pdf (1.93 Mo)

Bonne lecture et au plaisir de vous retrouver lors de nos activités.